L'Ostéopathie Animale

Venez en apprendre plus sur ce métier, très important dans le monde animal
MEMBRES DANS LE GROUPE
MESSAGES SUR LE MUR

L'ostéopathie Animale

 

 

SOMMAIRE :

 

I - Qu'est-ce que l'ostéopathie animale ?

II - Quand consulter un ostéopathe animalier ?

III - L'importance de certains exercices

IV - La morphologie de Cheval

V - La morphologie du Chien

VI - La morphologie du Chat

VII - Quelles études faire pour devenir ostéopathe animalier ?

VIII - Des écoles qui forment

 

 

I - Qu'est ce que l'ostéopathie animale ?

 

 

      Depuis que les hommes existent il y a toujours eu des thérapies manuelles. D’abord ceux qui posaient les mains un peu au hasard (certains le font toujours), vinrent ensuite des précurseurs mieux structurés, qualifiant mieux leur ressenti. La période moderne s’ouvre il y a environ un siècle, créant de nombreux types de thérapies manuelles. On peut citer parmi les thérapeutes manuels : les rebouteux, les ostéopathes, les chiropracteurs, les étiopathes…, ayant un but commun, même si leurs approches et leurs bases de référence sont différentes, ils utilisent des techniques souvent similaires. La plus connue reste l’ostéopathie élaborée aux États Unis par le Docteur Andrew Taylor Still.

 

L’ostéopathie est souvent mal comprise, voir méprisée ou évitée, souvent résumée au « mal de dos » ou à des massages. Souvent les techniques sont appelées             « manipulations vertébrales » qui sont aux yeux, des patients des manœuvres forcées (en réalité les techniques sont non contraignantes mécaniquement). L’ostéopathe va redonner de la mobilité en effectuant un réajustement sur une ou plusieurs articulations « en défaut de fonctionnement ». Le plus souvent il suffit d’un léger rééquilibrage de la zone pour restaurer sa mobilité, et lui permettre une meilleure vascularisation pour favoriser ses échanges métaboliques. L’ostéopathe doit également prendre le corps de son sujet comme une « unité » et être capable, par ses connaissances, de mettre en relation toutes les parties du corps, tant sur le plan régional (tête, thorax, bassin, membres…) que tissulaire (os, muscles viscères, vaisseaux…).

 

L’ostéopathie animale est basée sur les mêmes principes que l’ostéopathie humaine. Les techniques manuelles permettant de rééquilibrer les diverses parties du cheval manquant de mobilité vont entraîner un sentiment de mieux-être chez le cheval, qui aura de meilleures performances et sera plus maniable par son cavalier. Pour résumer, en ostéopathie on ne soigne pas (en France seul les vétérinaires peuvent soigner les animaux), on permet grace à une connaissance poussée de l'anatomie et de la biomécanique de redonner de la mobilité à une zone qui était en restriction. Je tiens également à préciser qu'avant tout acte d'ostéopathie, le praticien par une anamnèse puis par une observation et une palpation aura éliminé toute pathologie d'exclusion car elles relèvent du vétérinaire seulement.

 

L'histoire de l'ostéopathie animale est relativement jeune, c'est dans les années 80 que nous pouvons considérer son essort.

 

Nous ne verrons d'ailleurs ici, que l'ostéopathie animal sur les animaux suivant : Chat, chien et chevaux.

L'ostéopathie peut également être pratiqué sur des dizaines et des dizaines d'autres anilaux tels que les vaches, les moutons/chèvres, les oiseaux, les lapins....

 

 

 

II - Quand consulter un ostéopathe animalier ?

 

Si nous avons les bons réflexes santé en emmenant nos animaux chez un vétérinaire (vaccination, opérations chirurgicales, médications) il ne peut pas toujours répondre aux besoins spécifiques de certains patients. Dès lors il convient de faire appel à un spécialiste, bien souvent recommandé par les vétérinaires. Beaucoup d’entre eux reconnaissent le travail des ostéopathes animaliers et orientent le patient vers ces derniers. L’ostéopathie animale permet d’appréhender le patient dans sa globalité  pour traiter son corps dans son ensemble et non comme un symptôme seul.

 

Ainsi,la médecine vétérinaire ne parvient pas à apporter de soulagement à certaines affections alors que la vision holistique de l’ostéopathie, elle, peut permettre de mettre à jour la cause véritable du symptôme et tenter d’y apporter une solution, bien souvent avec le concours du vétérinaire. De plus, si cela est possible et selon les pathologies, l’ostéopathie évite la prise de médicaments ce qui peut être avantageux pour des animaux de compétitions (certains médicaments les rendraient positifs au dopage), mais aussi pour la production (des vaches laitières ne peuvent plus produire avec certains médicaments).

 

Votre animal peut être amené à consulter un ostéopathe animalier s’il souffre de certains dysfonctionnements mais il peut également, et c’est même recommandé aux humains, consulter à titre préventif pour anticiper et éviter tout risque. 

Vous qui connaissez bien votre animal, vous allez repérer un changement de comportement, une difficulté à marcher, une gêne ou autre et allez prendre la décision de consulter un ostéopathe. Un animal ne peut pas parler mais sait malgré tout se  faire comprendre ! Notez qu’il n’est pas rare que nos amis à quatre pattes prennent goût aux techniques manipulatoires de l’ostéopathe et s’ils ne peuvent pas simuler pour y retourner, en revanche ils vous en seront reconnaissants et vous retrouverez une complicité forte avec eux. Enfin, comme pour les grands sportifs humains, les animaux dont l’activité physique est régulière et exigeante sont généralement suivis régulièrement par un ostéopathe.

L’ostéopathe animalier intervient également auprès d’animaux en fin de vie sur lesquels un acharnement thérapeutique est exclu.

 

Il est impossible de dresser une liste exhaustive de tous les symptômes sur lesquels l’ostéopathie peut s’avérer utile, mais voici quelques pathologies facilement identifiables et pouvant bénéficier sinon d’une guérison, d'au moins une amélioration, à l’aide de soins ostéopathiques.

  • Une boiterie, raideur 
  • L’arthrose 
  • Troubles digestifs 
  • Troubles respiratoires 
  • Troubles liés à la croissance
  • Suite à une mise bas pour rééquilibrer le bassin 
  • Irrégularité dans les allures 
  • Baisse de performance, récupération difficile 
  • Problèmes dermatologiques : rougeurs, démangeaisons
  • Suite à une opération chirurgicale pour récupérer plus vite et mieux  
  • Refus de sauter, difficulté à descendre d’un endroit (canapé, escaliers, voiture)

 

 

III - L'importance de certains exercices

 

Afin de minimiser les visites de l'ostéopathe pour votre animal (ce qui ne veut pas dire "ne plus faire appel a l'ostéopathe" car il reste indispensable, surtout dans le milieu equestre), le maximum que nous pouvons faire est de bien muscler son animal.

Mais un muscle, c'est quoi et ça sert à quoi ?

 

 

Cet organe est composé de tissus musculaires et de tissus conjonctifs (+ vaisseaux sanguins + nerfs). Les cellules musculaires (composant le tissu musculaire) contiennent des filaments protéiques d'actine et de myosine  qui glissent les uns sur les autres, produisant une contraction qui modifie à la fois la longueur et la forme de la cellule. Les muscles fonctionnent pour produire de la force et du mouvement. Ils sont principalement responsables du maintien et de l'évolution de la posture, de la locomotion, ainsi que du mouvement des organes internes, tels que la contraction du coeur et la circulation des aliments dans le système digestif par péristalisme.

 

Vous l'aurez compris, les muscles sont vraiment primordiaux dans la locomotions et le maintient des postures, des os, etc...

Alors voici quelques exercices afin de muscler son cheval :

 

  • "Mettre en place" son cheval, le principe de "rondeur" :
  • Cet exercice, qui n'en est pas vraiment un, est en fait un automatisme que l'on acquiert lorsque l'on fait de l'équitation. Mettre en place son cheval inclue un port de tête plus bas, avec l'encolure legerement courbée. Le chanfrein doit être droit, presque perpendiculaire au sol afin de ne pas tomber dans "l'encapuchonnement", c'est à dire un cheval trop "fermé" (pli au niveau de la nuque), ce qui n'a plus aucun effet sur le dos de son cheval. Alors, à quoi ça sert ? Eh bien en agissant ainsi, cela étire son dos et le muscle ! Ansi, il ne se creusera pas et les vertebres seront mieux préservées. Pour atteindre cette position de l'encolure, il faut détendre la bouche du cheval, l'ammener à le machouiller. Avec une bouche raide, votre cheval ne se posera pas sur votre main (votre tension de rêne), mais luttera contre la pression excercée dans sa bouche. Pour le détendre, il faut exercer une sorte de pianotemment avec les doigts, très léger pour ne pas blesser la bouche du cheval. C'est comme ça qu'il viendra se "poser" sur votre main. Attention cependant, ce n'est pas inné chez le cheval, alors ne faite pas ça sur un jeune cheval, de but-en-blanc, cela passe par un long apprentissage.

 

                                                1- Cheval qui fait travailler son dos                 2-Cheval "ouvert", le dos ne travaille pas et les vertebres souffrent                                                        

 

 

    Cheval "En place"/"Rond"                                            Cheval "Ouvert"                                                 Cheval "Encapuchonné"                 

 

 

  • La flexion d'encolure :  
  • Pour un cheval qui ne connait pas l’exercice, les premiers essais risquent d’être compliqués. Il est alors possible de se placer au niveau de l’épaule du cheval, du côté opposé de la flexion (se placer à gauche pour plier le cheval à droite, par exemple). La longe passe le long de l’encolure du côté de la flexion, en la faisant passer par dessus le garrot, et par une légère tension dessus, amener le cheval à nous donner sa tête. Inutile de forcer le cheval à toucher l’épaule s’il ne le peut pas, commencer par une légère flexion, il ne doit en aucun cas y avoir une tension, le cheval doit rester dans la position même si il n’y a plus de tension sur la longe. Pensez bien sûr, à lui faire des deux côtés !

 

 

- Cession d'encolure : 

Il s’agit cette fois d’étirer le dos du cheval en l’incitant à baisser sa tête. Pour cela, il suffit de passer la longe par dessus la nuque, de la prendre dans les main de chaque côté de la tête et d’exercer de légères pressions courtes mais répétées pour inciter le cheval à porter sa tête vers le bas. Encore une fois, inutile de lui demander la lune, cessez les pressions et récompensez dès qu’il cède à la pression et baisse légèrement la tête. Vous pouvez également y associer un ordre vocal que vous pourrez utiliser une fois à cheval.

Veillez à ce que le cheval garde son encolure droite et étendue, et à ne pas forcer sur la nuque au risque de le blesser et le braquer.

Vous pouvez également faire cet excerice à cheval une fois acquis à pied. Pour cela, exercez une légère pression vers le haut avec UNE rêne et lorsque le cheval demande à baisser la tête, laissez glisser les rênes (tout en maintenant le contact). Réitérer lorsque le cheval cherche à relever la tête.

 

 

- L'engagement des postérieurs : 

Cet exercice permet d’inciter le cheval à engager son postérieur sous lui. Imaginer que le dos du cheval est en réalité une corde tendue entre deux piliers : les épaules et les hanches. Pour éviter que la corde ne cède, ne plie sous notre poids, elle doit être bien tendu. La croupe et le garrot sont alors des sortes de poulies qui permettent d’obtenir cette tension. Pour étirer la corde, il faut donc abaisser les hanches et monter le garrot: c’est ce que cet exercice permet de faire.

Mettez votre cheval sur un petit cercle autour de vous, veillez à lui maintenir la tête haute, que le garrot ne s’abaisse pas mais qu’il joue son rôle de poulie, et demandez à votre cheval d’engager son postérieur intérieur qui doit aller se poser dans la marque de l’antérieur extérieur. Pour cela, demandez lui de chasser légèrement les hanches et incitez-le à avancer le postérieur en tapotant légèrement le ventre du cheval, juste derrière les antérieurs.

 

 

 

 IV - La morphologie du Cheval

 

Il est important de connaître le moindre recoin du corps du cheval en ostéopathie, afin de ne commettre aucune fausse manipulation qui pourrait aggraver la santé du cheval. Bien sûr, les ostéopathe connaissent des schémas beaucoup plus détaillé, mais voici les principale choses à savoir :

 

1) Le corps en général

 

 

2) Les muscles

 

 

3) Le squelette

 

 

 

 

 V - La morphologie du Chien

 

Il est important de connaître le moindre recoin du corps du chien en ostéopathie, afin de ne commettre aucune fausse manipulation qui pourrait aggraver la santé du canidé. Bien sûr, les ostéopathe connaissent des schémas beaucoup plus détaillé, mais voici les principale choses à savoir :

 

1) Le corps en général

 

 

 

2) Les muscles

 

  

 

3) Le squelette

 

 

 

V - La morphologie du Chat

 

Il est important de connaître le moindre recoin du corps du chat en ostéopathie, afin de ne commettre aucune fausse manipulation qui pourrait aggraver la santé du félin. Bien sûr, les ostéopathe connaissent des schémas beaucoup plus détaillé, mais voici les principale choses à savoir :

 

1) Le corps en général

 

 

 

 2) Les muscles

 

 

 

3) Le squelette

 

 

  

 VII - Quelles études faire pour devenir ostéopathe animalier ?

 

 Vous êtes concquis par le métier d'ostéopathe animalier ? Mais alors, comment faire pour en devenir un ?

Les selections des écoles sont variables mais elles demandent au moins toutes l'obtention d'un bac général.

Certaines ne tiennent pas compte de la filière prise (ES, L, S), mais d'autre privilégient un bac Scientifique (S), ce qui est selon moi, un peu idiot car rien de ce que l'on voit en S ne nous aidera pour le métier d'ostéopathe animalier, les chapitres étant l'ADN, Le sexe génotypique, l'oeil, et la dérive des continents...

 Lorsque vous avez obtenu votre bac général, il faut alors contacter une école d'ostéopathie, qui fonctionne sur dossier.

Ces écoles sont privées et donc très coûteuse, avec en moyenne 40 000€ les 5 années de formations ((1er cursus en 3 ans + 2ème cursus en 2 ans), avec au total une moyenne de 50 % de cours théoriques et 50% de cours pratiques, de cliniques, de stages, de travaux dirigés, et la réalisation d’un mémoire de fin d’études. Soit un total de plus de 5000 heures pour toute la formation.

Une fois toutes ces étapes passée (avec un taux de réussite supérieur à 95%), vous voilà diplomé !

Le plus compliqué est d'abord de se faire une place parmis ce monde equestre, le plus facile étant de commencer à travailler dans des haras pour se faire une réputation, puis ensuite se lancer seul dans sa carrière et commencer à avoir divers clients.

Pour une spécialisation dans d'autres espèces (car en école nous ne voyons que principalement les chevaux, chiens et chats), il faut suivre des formations, beaucoup plus courtes et moins coûteuses que les 5 années d'enseignement.

 

 

 VIII - Des écoles qui forment

 

Les deux principales écoles connues dans le monde de l'ostéopathie animalière sont : 

 

- C-NESOA (Châtel-Guyon) : http://www.cnesoa.com/

- ESOAA (Annecy) : http://www.esoaa.eu/

 

Mais de nombreuses écoles se sont formées depuis, vous trouverez votre bonheur dans ces liens : 

 

 - EFOA (Hérouville Saint Clair) : https://www.efoa.fr/

- IFOA (Marne-la-Vallée) : http://www.ifoa.fr/

- NIAO (Bois-Guillaume) : http://www.niao-france.fr/

- ESAO (Lisieux) : https://esaofrance.com/

 

 

 

 

Merci beaucoup d'être passé, et d'avoir pris le temps de lire !

S'il vous manque des informations, dites le moi, je rajouterais ça de suite.

Aussi, si vous avez des questions concernant ce monde là, je suis là.

 

Bonne continuation !

 

Le groupe accueille un nouveau membre : lea4412.

Il y a 2 ans, 176 h et 26 min
Le groupe accueille un nouveau membre : Apolline62.

Il y a 2 ans et 2 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : hanovrien4.

Il y a 2 ans et 2 mois

Cette idée de groupe est géniale, la fiche est très bien construite et le contenue passionnant, c'est vraiment génial

Il y a 2 ans et 2 mois

Merci beaucoup, ca fait chaud au coeur :)

Il y a 2 ans et 2 mois

Pas de problèmes, j'adore!!!! Encore Bravo!!!!^^

Il y a 2 ans et 2 mois

Le groupe accueille un nouveau membre : 23anaelle.

Il y a 2 ans et 2 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : coeurnoisette.

Il y a 2 ans et 2 mois

Sympa le groupe ! Tu as vraiment fais du bon boulot !!

Il y a 2 ans et 2 mois

Wow merci, ca me fait très plaisir :) J'y ai passé vraiment pas mal de temps !

Il y a 2 ans et 2 mois

C'est normal :) ! plus c'est très bien détaillé j'adore !! Encore bravo !

Il y a 2 ans et 2 mois

Le groupe accueille un nouveau membre : biche3.

Il y a 2 ans et 2 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : noisettequincy.

Il y a 2 ans et 2 mois
Le groupe accueille un nouveau membre : sixtmaellys.

Il y a 2 ans et 2 mois